FLASH BTP bilanUn bilan 2016 en demi-teinte pour les entreprises du BTP 


Depuis bientôt 10 ans, l’étude annuelle de BTP Banque analyse l’évolution du secteur du BTP en s’appuyant sur les bilans de ses clients. L’étude se fonde sur un échantillon de près de 4.000 entreprises (de Gros Œuvre, Second-Œuvre et Travaux Publics), et permet d’appréhender l’évolution de la situation financière réelle des entreprises du secteur de la construction au fil des années. Cette année, le rapport montre un redressement significatif de la rentabilité des entreprises. Néanmoins, leur trésorerie reste extrêmement fragile et le recours aux crédits de trésorerie demeure indispensable pour financer leur activité.

 

La baisse de la valeur ajoutée se poursuit 

La valeur ajoutée (VA) des entreprises du BTP, reflet de leur santé économique, poursuit sa baisse en 2016. Dans le Gros-Œuvre, où le ratio VA/CA est le plus important (37.9% en 2015, 37.6% en 2016), les difficultés s’expliquent notamment par l’augmentation du prix des matières premières et par une activité sous tension dans certaines régions qui favorise une concurrence vive entre les entreprises.


L’affaiblissement de ce taux de la valeur ajoutée est un indicateur d’alerte à suivre. Si elle devient insuffisante pour couvrir les frais de fonctionnement, l’entreprise aura des difficultés à atteindre son point mort et donc à générer des bénéfices. Dans cette hypothèse, les structures financières ne peuvent plus se renforcer.
Stabilité sur le coût de la main d’œuvre.


Compte-tenu de la baisse de la valeur ajoutée, le coût de la main d’œuvre par rapport à la VA augmente (bien que ses montants restent stables). En effet, les charges de personnel représentent désormais presque 88% de la valeur ajoutée pour les activités du Gros-Œuvre et du Second-Œuvre, et 82% pour les Travaux Publics.

A noter que le personnel extérieur à l’entreprise est en progression sur 2016, en particulier sur le Gros-Œuvre.


Redressement de la rentabilité 

Fin 2016, la rentabilité des entreprises du BTP (résultat net/chiffre d’affaires) n’a toujours pas retrouvé son niveau de 2008
(situé alors entre 2,5% pour les Travaux Publics et 3,1% du chiffre d’affaires pour le Gros-Œuvre), mais le ratio augmente
par rapport à 2015 et s’inverse pour atteindre respectivement, en 2016, 1,6% pour le Gros-Œuvre et 2,3% pour les Travaux
Publics.

Cette amélioration récente provient de l’accroissement de l’excédent brut d’exploitation des entreprises, mais aussi de frais
financiers modérés (taux faibles) et de l’impact du CICE (Crédit d'Impôt pour la Compétitivité et l'Emploi).


Recul de la part des entreprises en perte en 2016 

Si depuis 2013, la part des entreprises en perte n’avait cessé de croître, en 2016 elle recule enfin, tous secteurs confondus.
Une rupture particulièrement significative dans le secteur des Travaux Publics dont la part représentait 17,4% en 2015,
pour atteindre 12.9% en 2016. Quant aux entreprises du Gros-Œuvre et Second-Œuvre, la part des entreprises en perte
est de 17% (mais en baisse de -2,5 points pour le Second-Œuvre et -2,1 points pour le Gros-Œuvre).

 

Des difficultés de trésorerie toujours importantes 

Les délais clients moyens restent toujours trop élevés avec des délais constatés de 83 jours dans le Gros-Œuvre, 89 jours
dans le Second-Œuvre et 90 jours dans les Travaux Publics.
Après une baisse significative des délais fournisseurs entre 2008 et 2014 suite à l’application de la Loi de Modernisation
de l’Economie (LME), une hausse des délais fournisseurs est constatée depuis 2014 pour s’établir à71 jours en moyenne
dans le Gros-Œuvre, 69 jours dans le Second-Œuvre et 80 jours dans les Travaux Publics.

Depuis 2008, la trésorerie nette moyenne en jours de production pour le Gros-Œuvre ne cesse de diminuer (à 22,6 jours
de production, soit -2,5 jours), se stabilise pour le Second-Œuvre (19,4 jours de production) et s’améliore très nettement
pour les Travaux Publics (à 22 jours, soit +3 jours de production).


Pour Claude Lavisse, Président du Directoire de BTP Banque : « L’étude 2017 de la performance des entreprises du
BTP porte sur les comptes d’exploitation et bilans 2016. L’amélioration de la rentabilité nette est clairement au rendezvous.
Cette rentabilité reste toutefois insuffisante pour permettre aux entreprises de faire face aux besoins nés de la reprise
d’activité, alors que leur situation financière a été fragilisée par les années de crise précédentes. Les trésoreries continuent
donc de se tendre et les entreprises du BTP restent globalement encore fragiles.


L’année 2017 tend à confirmer cette reprise amorcée courant 2016, même si celle-ci n’est pas uniforme selon les territoires
et les métiers. Les perspectives de croissance se situent autour de 4% pour l’ensemble du secteur de la construction. »
Pour connaître l’analyse détaillée et les conclusions de l’étude, vous pouvez demander le rapport
auprès des contacts presse de BTP Banque


A propos de BTP Banque :
BTP Banque, filiale du Crédit Coopératif, est un établissement bancaire créé en 1919 à l’initiative des chambres syndicales
du Bâtiment et de celles des Travaux Publics. Elle intervient exclusivement sur les entreprises et institutionnels du BTP, et
accompagne les dirigeants d’entreprise pour leurs besoins professionnels et privés.

Son rattachement au Groupe Crédit
Coopératif depuis 1996, lui-même affilié au groupe BPCE, lui permet de poursuivre sa mission de banque spécialisée au
service des entreprises du BTP. Près de 300 collaborateurs œuvrent au quotidien, au sein de 42 agences réparties sur
l’ensemble du territoire, pour accompagner les entreprises du BTP et leur apporter une expertise adaptée à leur situation.
http://www.btp-banque.fr/

 

A propos

SAGERET est la référence des annuaires du BTP. Fort d’une base de plus de 700.000 sociétés qualifiées, SAGERET met en relation les professionnels et fait connaître leur savoir-faire grâce à une offre de services dédiée aux acteurs de la construction.

Nos activités

  • Edition de guides et annuaires
  • Référencement web
  • Création de sites Internet
  • Location et vente de fichiers
  • Organisation d’événements
  • Prestations audiovisuelles
  • Régie publicitaire

Contacts

SAGERET
5 rue Saulnier, 75009 Paris - FRANCE
Tél. : +33 (0)1 70 95 15 50
Fax : +33 (0)1 70 95 15 90
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
logo SAGERET